Un soir chez Renoir

Mise en scène : Morgane Touzalin-Macabiau

Interprétation : Romain Arnaud-Kneisky, Arthur Guézennec, Pauline Phélix, Alexandre Cattez, Maialen Balédent, Cliff Paillé.

L'histoire

Renoir reçoit Monet, Degas et Berthe Morisot. Zola est là aussi.

 

1877 – Après deux expositions indépendantes, un groupe de peintres, plus si jeunes que ça, prépare la suivante dans un contexte difficile. Les critiques sont assassines, le public se moque et leurs toiles ne se vendent pas. L’amitié semble unir, protéger ceux que la presse nomme « Impressionnistes ». Mais le vernis craque et de nouvelles couleurs pourraient bien apparaître…

L'esprit de la pièce

Comédie enlevée, rythmée, jalonnée de sourires et de coups de sang, la pièce, dans la lignée de PROUDHON Modèle COURBET, cherche à populariser de façon aussi jubilatoire que sérieuse un sujet historique. Autour de quelques bouteilles, de bravades, de rires et de grivoiseries, ces esprits libres refont leur monde. Et s’ils parlaient aussi du nôtre ?

Quelques mots de l'auteur

Bousculer un système en place estc hose difficile. Ainsi, le combat féroce que durent mener les impressionnistes, pour faire accepter leur peinture, recèle-t-il une touche d’intemporalité conférant à la pièce toute sa modernité, sans toutefois en fêler la rigueur historique. Ce sont les hommes, la femme, derrière les artistes, que la pièce propose de rencontre. Dans un contexte politique très instable dont ils paient les conséquences. Car leurs idées, du moins celles qu’on leur prêtait, dérangèrent bien davantage, sans doute, que leurs toiles.

 

Cliff Paillé.

Spectacle soutenu par la Ville et le Musée des Beaux-Arts de Pau

La Presse en parle...

Vaucluse matin

« Une fois de plus, Cliff Paillé a pris la plume et a créé un petit chef d’oeuvre ! (…) Par petites touches de couleurs, à la manière des impressionnistes il brosse le portrait d’un Vincent Van Gogh que l’on ne connait pas, loin des clichés. Happé, le public s’instruit, s’étonne, rit, s’attendrit. Quel feu d’artifice de mots, d’art et d’émotions ! »

Marie-Félicia ALIBERT

 

La Provence

« Coup de coeur ! On y parle aussi bien de la captation de l’instant et de la lumière que de l’endoctrinement des masses. On y découvre le rôle de l’artiste dans la société et celui de l’art en général. Les dialogues ont été écrits d’après des citations réelles. On rit aussi car il y a de l’humour.

Chaque acteur a parfaitement endossé le costume de son personnage, Auguste Renoir le bohème, Edgar Degas l’ombrageux, Gustave Caillebotte l’insouciant, Claude Monet l’optimiste, Berthe Morisot la femme forte qui doit s’imposer dans ce milieu masculin, et Émile Zola le moralisateur.

C’est un spectacle fin, élégant, intelligent à l’image de ce qu’est la peinture impressionniste, qui nous plonge dans une époque où s’imposer en tant qu’artiste n’était pas évident, mais est-ce plus facile aujourd’hui ? Et ne sommes-nous pas confrontés aux mêmes questionnements ? »

Jocelyne Battistini

 

 

« C’est un grand plaisir de redécouvrir ce moment de l’histoire de l’art et chaque personnalité qui compose cette scène : Renoir et son amour des femmes, Monet et sa fascination pour la lumière, Berthe Morisot – femme forte, Degas intransigeant et caractériel, le sage Zola. Tout est basé sur des faits historiques et selon les traits de caractère de chacun… Un joli coup de coeur ! »

 

 

« L’auteur Cliff Paille nous invite à une soirée chez Renoir. Avec Morisot, Degas, Monet et… Zola, tous vont débattre sur la nouvelle direction à prendre. Basé sur des faits et des positionnements historiques, entre sourires et coup de sang, la soirée se déroule entre questionnements artistiques (création, style, indépendance…), politiques et existentiels de cette fin du XIXe siècle. Fort instructive tout en restant très divertissante, on se passionne pour cette leçon d’histoire de l’art à laquelle nous sommes conviés. A voir pour découvrir le dessous des tableaux et des familles artistiques. »

Isabelle Lévy

 
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Cie Hé ! Psst !