Tant qu'il y aura des coquelicots dans un champs de blé

LʼHISTOIRE
Lecteur invétéré (et pourtant, ce n'était pas gagné !), Paul entraîne les spectateurs sur les chemins sinueux de son enfance, de son amour du ballon rond, de ses parents qui ne s'aiment plus et, au milieu de tout ça, de son difficile apprentissage de la lecture qui s'est peu à peu transformé en passion dévorante, au contact de deux femmes exceptionnelles : sa grand-mère, Louise, chez qui il allait en vacances, et une maîtresse remplaçante, aux méthodes de travail peu banales..
.
Sorte de « Cercle des poètes Disparus à la française », cette pièce distrait et interroge, propose à la fois un voyage simple et  cependant profond, urgent, essentiel. On passe de l’humour à la mélancolie, de la réflexion au sourire, et les sons, peu  nombreux, viennent déposer une étole fluide sur les épaules du texte. Le mélange des émotions, des genres, des propos, fait  sans doute sa force particulière du projet, sa singularité.

QUELQUES MOTS DE LʼAUTEUR...Cliff Paillé
« Boko Ahram » signifie littéralement : « Pas de livres ! », Susciter l'envie de lire, en éclairer la joie et l'intérêt. Etymologie, poésie, puissance évocatrice des romans, de l'imaginaire, réflexion sur soi, sur le monde. Beauté de la langue, joie de la manipuler. Ecrire, aussi. La pièce propose à tous lecteurs, du passionné jusqu'à celui qui s'ignore encore, un enthousiasmant pas de côté pour observer avec humour et gourmandise cet étonnement séculaire, et peut-être en danger, qu'est le bonheur de lire de la fiction. Toute forme de « pédagogisme » a été largement effacée pour laisser place à un petit voyage intime. Le spectateur est invité sur son propre parcours de lecteur, mais aussi d'enfant, d'homme ou de femme, d'apprenant ou d'éducateur, au sens le plus large possible et bien au-delà, finalement, de la seule littérature. L'occasion de libérer quelques jolies bulles de souvenirs que l'on aurait cru perdues à jamais. Une balade qui va amener les spectateurs de La petite fille de monsieur Linh à Barbara ou Pagnol, tandis que planent les ombres de Pennac, Orsenna, De Romilly. Celle de Sartre et Les mots. Parce que, les livres...

LE METTEUR EN SCENE
Cliff Paillé
LES COMEDIENS
Lyne Lebreton
Cliff Paillé

ILS EN PARLENT... CRITIQUES & AVIS
« Petit bijou d'inventivité, de limpidité, de rêve et de poésie, invitation au voyage dans les lignes et les pages, cette pièce rend un
vibrant hommage aux livres et aux auteurs, et à tout ce qu'ils nous apportent... »
Marie-Félicia Alibert – Vaucluse Matin
« Un régal de poésie, de tendresse, de rêve, de douceur.» « Un texte tendre et fort qui nous transporte, toutes générations  confondues. »
« Les souvenirs remontent à la surface et on sort du théâtre avec l'envie farouche d'attraper un livre. »

 

déjà joué en 2017 a Avignon

La création théâtrale "TANT QU'IL Y AURA DES COQUELICOTS..." est sélètionné pour les "P'tits Molières 2018"...

 

Sur 33 spectacles présentés dans 15 théâtres parisiens de - de 150 places
5 finalistes sont nommés pour chaque catégorie
TANT QU'IL Y AURA DES COQUELICOTS est nommé dans les 4 catégories suivantes :
 
Meilleur spectacle !
 
Meilleur auteur vivant
 
Coup de cœur du jury
 
Meilleure comédienne dans un 1er rôle -Lyne Lebreton
 

La cérémonie de remise des prix a lieu au mois de novembre/décembre de chaque année. Cette cérémonie se veut à l’image des petites salles parisiennes : dynamique, innovante, rythmée et festive. Elle met à l’honneur les spectacles, les compagnies et les théâtres affiliés à l’association « Les P’tits Molières », par la remise de récompenses. Ces dernières permettent la pérennité des spectacles et des compagnies.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Cie Hé ! Psst !